CARTE INTERACTIVE

 

Un chat dans votre vie ? Deux ? Trois, peut-être même ? Pourquoi pas, mais attention : avez-vous réfléchi à ce que l'adoption d'un mini félin peut avoir comme conséquences sur votre quotidien ? Afin de vous mettre dans la réalité, sans noircir le tableau, cette rubrique est faite pour vous faire prendre conscience des tracas auxquels vous pourriez être confrontés en accueillant un chat...car ce n'est certes pas pour la vie, mais c'est au moins pour sa vie (15, voire 20 ans!) Bien sûr, nous n'avons mis dans cette rubrique que les mauvais côtés du chat, les bons vous les connaissez sans doute déjà...Si vous êtes prêts à affronter ces possibles tracas, alors vous saurez enfin que vous êtes félin...pour l'autre!

Autant de chats...et autant de caractères!

On dit souvent « le chat est indépendant », « le chat se débrouille seul », « le chat est jaloux », « le chat est possessif », « le chat est moins contraignant que le chien »... Attention à la généralisation ! Lorsque vous adoptez un chaton, il est très difficile d'avoir la moindre idée du caractère de celui-ci une fois adulte. Si nous vous le confions, c'est parce que notre vétérinaire (et la famille d'accueil au quotidien) l'ont jugé sociable, bien sûr. Bébé, un chat est normalement ronronnant et joueur, il accepte facilement les autres chats, mais rien ne vous dit que ce chaton gardera ces traits de caractère une fois adulte. C'est comme si vous demandiez à un enfant de 3 ans quel ado ou quel adulte il va devenir. Certains chats deviennent avec le temps intolérants avec leurs congénères, d'autres deviennent plus distants avec leurs maîtres, ou moins câlins qu'étant chatons...Quand vous adoptez un chaton, c'est un peu la loterie au niveau tempérament futur : il peut rester très proche de l'homme...mais peut aussi devenir très indépendant. Moins de surprises avec un adulte bien sûr, car son caractère est fixé quand vous l'adoptez : on voit bien plus rapidement « ce qu'il a dans le ventre ».

 

Un chat, pluriel: des sous!

 

« Un chat ne coûte pas grand-chose en croquettes, un chat ne revient pas cher à l'entretien »...oui en général, quand il est en bonne santé ! Mais avez-vous pensé qu'un jour votre chat aura peut-être besoin de soins, de médicaments, peut-être même d'une hospitalisation ? Vous et vos enfants êtes couverts, en cas de frais médicaux, par une assurance maladie...mais pas votre chat. Alors posez-vous bien la question de son coût de revient sur 15, voire 20 ans ! Et même si cela arrive rarement, en cas de problème grave de santé, les sommes peuvent vite monter, et vous devrez les assumer seul.

Un chat, pluriel: des dégâts!

Le chat est un félin...domestique certes, mais souvenez-vous que son lointain cousin le tigre...parfois ne vous paraîtra plus si lointain que ça !! Les griffes du chat sont acérées et prêtes à déchiqueter votre sublime papier peint (oui, celui de votre couloir !) ou à labourer votre magnifique canapé en cuir (celui que vous n'avez pas fini de payer...) histoire de vous rappeler qu'il était autrefois un animal sauvage à part entière, et qu'il devait marquer son territoire pour survivre. Une étagère ? Fi ! Le chat grimpe dessus en moins de temps qu'il le faut pour dire NON...et adieu les jolis bibelots, ou votre collection de chouettes en porcelaine. Car l'idée populaire du chat discret, habile et précautionneux, qui ne fait RIEN tomber lorsqu'il pose élégamment ses fines pattes sur le chemin étroit qu'il s'est fixé...C'est dans 80% des cas seulement. Pour les 20% restants...faites chauffer la colle ! Au moins, on vous aura prévenus...

 

A propos de territoires...

 

Vous avez déjà un ou plusieurs chats chez vous ? Attention à ce que l'introduction d'un petit nouveau dans le groupe peut provoquer ! Le chat est territorial, et il déteste qu'on vienne envahir ses pénates. Cela peut provoquer des dérèglements de caractère: irritabilité et même agressivité de votre premier chat, repli voire peur du petit nouveau,  parfois déclenchement de pathologies dues à l'anxiété (infections urinaires par exemple )  marquage du territoire (griffage, mais aussi dans les cas extrêmes pipi dans les coins ou sur les murs...). Etes-vous prêts à faire face, en sachant que parfois ni le temps ni les médicaments ne résolvent ces problèmes ?

Voilà...Maintenant vous savez. Bien sûr, il existe souvent des solutions aux problèmes que nous venons d'exposer: le chat est intelligent et peut s'éduquer, un chaton gentil reste gentil adulte, le chat est résistant aux maladies et tombe rarement malade lorsqu'il est bien entretenu et correctement vacciné, les soucis entre chats s'apaisent en général... Pesez bien le pour (une super vie avec un être extraordinaire, drôle, attachant, émouvant, proche de vous et de vos soucis) et le contre (déconvenues, dégâts, frais engendrés) avant de vous lancer dans la grande aventure de l'adoption d'un chat.

Sous-pages :

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×